Motos A2 : la position cohérente officiellement adoptée
Article mis en ligne le 9 mars 2014

par coordinateur
Imprimer logo imprimer

communiqué de l’AFDM du 6 Mars 2014

Motos A2 : la position cohérente officiellement adoptée

Une phrase formulée de façon tendancieuse dans le texte de la nouvelle
directive du permis de conduire empoisonnait depuis plus d’un an de nombreux jeunes motards, en quête d’une moto adaptée pour débuter légalement et dans de bonnes conditions. Une note du ministère confirme heureusement que l’interprétation plus ouverte réclamée par les usagers, dont l’assurance Mutuelle des Motards et l’AFDM, était retenue.

Le nouveau permis moto a introduit une nouvelle catégorie de machines, A2. Ces véhicules destinés pendant deux ans aux novices de moins de 24 ans ne doivent pas faire plus de 35 kW (47,6 chevaux), leur rapport puissance/poids ne doit pas excéder 0,2 kW / Kg, et ils ne doivent
pas être issus d’un véhicule développant d’origine plus du double de leur puissance bridée. Ce dernier point peut sembler anodin, mais en pratique, c’était un casse-tête. Non pour les véhicules neufs conçus pour la catégorie A2, mais pour tout le parc d’occasion bridé à 34 chevaux, l’ancienne limite des débutants. En effet pour eux, le double de la puissance bridée
représentait seulement 68 chevaux, et cela excluait de fait des centaines de modèles, pourtant populaires, largement utilisés en écoles de conduite et facilement disponibles en occasion.

Depuis de longs mois les constructeurs, les assureurs, les écoles et les préfectures faisaient face à l’incompréhension des usagers qui se retrouvaient bloqués, ou du moins fort limités dans leur choix. Enfin, une interprétation de principe issue de l’Europe a fait son chemin jusqu’au ministère en France : la puissance maximale du véhicule d’origine est le double de celle prévue pour le maximum de la catégorie, soit 70 kW. Cela continuera d’exclure certains véhicules peu adaptés, mais libère une bonne part du marché de l’occasion et clarifie enfin les choses pour les différents acteurs du secteur.

L’AFDM, active avec ses partenaires du Mouvement motard pour obtenir cette évolution, se réjouit de cette issue positive pour les jeunes conducteurs.
Contact presse : Frédéric Jeorge 06 27 70 74 72

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.81.4